Présentation du ressort territorial de l’AUBB

Le ressort territorial de l’Agence urbaine de Berrechid-Benslimane englobant les Provinces de Berrechid et de Benslimane,  abrite 10% de la population régionale soit 717641Habitants, équivalant au 1/4 de la population hors Métropole de Casablanca. Le dit ressort, comprend 37 communes territoriales dont 28 en milieu rural et 09 en milieu urbain.

1- Présentation du ressort territorial de l’AUBB

Région Casablanca-Settat Milieu urbain Milieu rural Nombre de ménages Population Superficie (km²) Densité Habitant/Km²
Province: Benslimane 3 12 49 108 233 123 2 760 84
Province: Berrechid 6 16 103 803 484 518 2 530 192
Préfecture: Casablanca 1 0 819 954 3 359 818 211 2 080
Province: El Jadida 3 23 167 602 786 716 3 880 131
Province: Médiouna 3 2 39 560 172 680 217 738
Préfecture: Mohammadia 2 4 96 351 404 648 280 2 248
Province: Nouaceur 3 2 76 711 333 604 418 1 483
Province: Settat 5 41 119 283 634 184 7 220 88
Province: Sidi Bennour 2 23 87 032 452 448 3 226 150
Total ( RGPH 2014) 32 129 1 559 404 6 861 739 20 742 330

L’évolution de la population de la Province de Benslimane a gardé le même rythme de croissance entre 1994 et 2014, tandis que la population rurale a connu une légère diminution à partir de 2004.

L’évolution de la population de la Province de Berrechid s’est accentuée à partir de 2004

Province TAAM (2004-2014) % TAAM (1994-2004) %
Berrechid 2,5 2,94
Benslimane 1 1,56
Région 0,9
MAROC 1,4 1,25

2- Dynamique démographique du ressort territorial de l’AUBB selon –RGPH 2014 et horizon 2030

  • Poids démographique important:
    • 717646 Hab en 2014
    • 1.7 M d’habitant à l’horizon 2030 avec un TAM de 3.6 %

3- Potentialités économiques et infrastructures du ressort territorial de l’AUBB:

Le ressort territorial de l’AUBB fait partie de la région de Casablanca-Settat, qui bénéficie de l’existence d’une infrastructure prometteuse et variée. L’infrastructure économique de la région de Casablanca-Settat, contribue, efficacement, dans l’économie nationale, produisant, à elle seul, le 1/4 du PIB national. Ces potentialités, à titre indicatif et non exhaustif, se résument en termes de l’existence de:

  • 02 ports internationaux, le port de Casablanca, et le port dit « Jorf Lasfar » à El Jadida ;
  • 02 Aéroports, Mohammed et l’Aéroport de Benslimane ;
  • Tracés des lignes ferroviaires liant Marrakech à Tanger via Settat ; et liant Safi à Tanger via El Jadida ;
  • Tracé de la future ligne à grande vitesse (TGV) Tanger-Casablanca;
  • Plus de 290 km de côtes atlantiques ;
  • Plus de 330 Km de tronçons autoroutiers A5, A7 et A8 liant le Nord au Sud du Royaume;
  • Passage des routes nationales et provinciales notamment la RN1, la RN9 et la RN11 ;
  • Sites d’intérêt biologique, écologique et touristique, notamment, le noyau historique d’El Jadida, la lagune d’El Oualidia, les forêts de Settat et de Mohammedia, le barrage de Machraa Ben Abbou;
  • Cimenteries, sis aux Provinces de Settat et de Berrechid, lui conférant le statut de premier producteur de ciment à l’échelle nationale;

Selon les prévisions du plan d’action régional, la région de Casablanca-Settat, bénéficiera davantage d’une panoplie de projets prometteurs ayant un caractère structurant et auront un impact positif sur le devenir de la région. Ces projets sont conçus et prennent en considération les stratégies et orientations des différents départements Ministériels. Parmi ces projets figurent:

  • La construction d’un palais de congrès avec un montant de 400Mds;
  • Les lignes de transports et de liaison rapide, réseaux de tramway et RER, avec un montant estimatif de l’ordre de 21Milliards de DH;
  • La restructuration et la mise à niveau du port de Casablanca avec un montant estimatif de 05 Milliard de DH;
  • La consolidation des programmes inscrits dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du PMV ( plan Maroc vert), avec un montant de l’ordre de 3,3Milliard de DH;
  • La programmation des actions déclinant les orientations du programme national de gestion des déchets solides, avec un montant estimatif de 3,5 Milliard de DH.

Par ailleurs, le diagnostic territorial mené par les études du plan d’action régional ont permis de classifier le territoire de la région en 05 pôles fonctionnels et cohérents en termes de vocation et de vision économique notamment:

  1. Le hub financier et de service au niveau de La métropole casablancaise, groupe fonctionnel à forte vocation financière et de services. Ce hub tient compte de la reconversion fonctionnelle de Casablanca ( transition d’une vocation industrielle vers une vocation de service à forte valeur ajoutée);
  2. Un pôle  » Eco-green », groupe fonctionnel à forte vocation touristique ( tourisme vert et tourisme de villégiature), qui s’étend sur un axe de 160Km, du nord au sud de la région en traversant la zone de BeniMeskine, Benahmed, Benslimane, vers la ville de Bouznika;
  3. Un pôle de développement industriel » Dev’Industrie », groupe fonctionnel à forte vocation industrielle et de services pour la Province de Berrechid;
  4. Un pôle industriel  » indus’Export », groupe fonctionnel à forte vocation pour l’industrie lourde dédiée à l’export, occupant la bande littorale à l’ouest regroupant les Provinces de SidiBennour et El Jadida;
  5. Un pôle « Agrofood », groupe fonctionnel à forte vocation agricole ( betterave à sucre, céréales, filières animales), se concentrant dans la Province de Settat et une partie de la Province de SidiBennour.

4- Les grand défis du ressort territorial de l’AUBB:

  1. Rythme d’Urbanisation accentué dans le ressort territorial de l’AUBB :
  2. Evolution du taux d’urbanisation durant la période intercensitaire 2004-2014 au niveau de la région de Casablanca-Settat
Région de Casablanca-Settat Province/Préfectures Taux d’urbanisation(%)
2004 2014
Casablanca 100 100
Nouaceur 25,3 83,4
Mediouna 60,3 69,7
Berrechid 38,6 56,4
Benslimane 36,5 49,4
El jadida 32 39,7
Settat 29,8 34,3
Sidi Bennour 16,5 18,9

En ce qui concerne le ressort territorial de l’AUBB, il y’a lieu de souligner que le taux d’urbanisation a enregistré une croissance conséquente durant la période2004-2014, cet état de fait est dû à la transition rurale-urbaine qu’à connu certaines communes en milieu rural et également à la situation dudit ressort dans l’aire d’influence de la métropole Casablancaise.

Ce Taux d’urbanisation va s’accentuera de plus en plus dans le futur. plus de 71%  à l’horizon 2040,la population urbaine sera multipliée par deux ou par trois. Alors que la population rurale, qui connaît un ralentissement dans sa croissance, diminuera de plus en plus. Cette dynamique démographique s’est accompagnée d’une augmentation de la demande de logement des différents segments, confirmant ainsi la tendance croissante d’une urbanisation accélérée.